Accompagner les producteurs de café en Thaïlande

En Thaïlande, NESCAFÉ s’approvisionne auprès de 25 000 agriculteurs, produisant environ 60 000 hectares de café robusta. Mais les années où les cours du café sont bas, les agriculteurs sont tentés de remplacer les caféiers par des hévéas et des palmiers à huile dans l’espoir de mieux gagner leur vie. Notre équipe doit donc trouver des moyens de les aider à réduire leurs coûts et à améliorer leurs revenus, tout en s'orientant vers une culture du café plus durable.

Notre contribution

Nous avons réalisé que si nous parvenions à identifier les variétés de café les plus adaptées pour la région, nous pourrions aider les exploitants à optimiser leurs récoltes. Nous avons donc testé au centre de recherche horticole de Chumphon plus de 25 variétés de café robusta d’excellente qualité afin de sélectionner les mieux adaptées aux parcelles de culture de café thaïlandaises. Plus de 600 producteurs ont ensuite acheté des plants devant doubler voire tripler le rendement par rapport à leurs caféiers actuels, et leur apporter un supplément de revenu conséquent.

En vue d’améliorer les techniques de culture, nous avons également offert une formation complète à deux chercheurs thaïlandais au centre de recherche de Tours afin de leur enseigner des techniques qu’ils pouvaient mettre en œuvre dans leur centre de recherche en Thaïlande. Ils ont ainsi pu distribuer des plants vigoureux aux producteurs et améliorer les techniques de gestion de l’irrigation et de taille des caféiers. Ils ont en outre encouragé les producteurs à adopter des méthodes plus respectueuses de l’environnement, comme la diminution du recours aux pesticides chimiques ou encore la plantation des plantes vétiver pour lutter contre l’érosion des sols.

Afin de maximiser la valeur que retirent les petits producteurs de la production de café, nous les avons encouragés à trier le café sur place, dans leur exploitation, et nous avons contribué à la création des postes d’achat locaux pour qu’ils puissent nous y apporter leur production directement. Ils évitent ainsi les intermédiaires et bénéficient d’un meilleur prix. C’est aussi pour nous l’occasion d’échanger avec eux sur la qualité des grains de café, et progressivement réduire le pourcentage de grains non conformes.

Ce projet n’aurait pas pu réussir sans le concours des organisations non gouvernementales comme Oxfam et Rainforest Alliance. Le soutien sans faille de nombreux autres organisations professionnelles et ONG, dans les pays producteurs comme dans le reste du monde, est également déterminant.

grown respectfully